was successfully added to your cart.

Panier

« Les livres ont toujours été une vraie source d’inspiration dans ma vie. Je sens comme un vide lorsque je ne lis pas.

Je suis de cette génération qui continue à flâner dans les librairies, à acheter des livres et à les empiler chez moi. Ils m’enrichissent, me font réfléchir différemment et me permettent de m’évader. Je réalise à quel point ils m’ont fait grandir.

Cette expédition m’a été inspiré par le livre de Sylvain Tesson qu’il a écrit à son retour de son voyage sur le lac Baïkal. Son expérience, en ermite sur les rives du lac, m’a transporté. Lors de son passage à Tours, ma ville natale, je l’avais rencontré et nous avions échangé. Je revenais tout juste d’Alaska. Je m’étais promis de découvrir ce lac moi-même, de suivre ses pas à ma manière.

L’histoire de Sylvain Tesson n’est pas la seule qui m’ait touché. Plusieurs livres sont à l’origine de cette aventure.

Felicity Aston, grande exploratrice du grand froid, fut la première femme à traverser l’Antarctique seule.

Son livre « Alone in Antarctica » me donne une force sans nom. Felicity m’a permis de croire en mes rêves. Elle est d’une détermination sans faille.

Je l’ai rencontré lors d’une expédition sur la rivière gelée du Chaddar au Zanskar qu’elle avait organisé cette année avec un groupe fantastique de femmes aussi étonnantes les unes que les autres. Pendant ce voyage, elle a partagé avec nous son amour de l’aventure et du moment présent à vivre.

C’est une femme drôle, curieuse et d’une extrême gentillesse. Elle est tout simplement une femme extrêmement belle qui est un vrai modèle pour moi. Quelle chance de l’avoir rencontré et vécu une aventure comme cela avec elle. Je venais tout juste de prendre la décision de partir faire cette expédition sur le lac Baïkal.

Et son livre, je l’avais dévoré un mois avant d’apprendre que j’allais moi-même partir en Antarctique.

Et puis il y a un homme, Jean-Louis Étienne, un de nos plus grands explorateurs français du froid. Sa réflexion sur le monde, son rapport à la nature et à l’Homme me touche profondément. Chaque livre que je lis de lui me transporte, je me plonge dans ses récits à cœur ouvert.

Il m’a beaucoup influencé dans mes choix de vie. Je lui dois beaucoup. J’espère un jour pouvoir le rencontrer pour le remercier de vive voix.

C’est lui qui un jour a dit : « On ne repousse pas ses limites, on les découvre ». Cette phrase est devenue une de mes leitmotivs.

Je ne peux pas terminer cet article sans parler d’Antoine de Saint Exupéry, mon héros! La plupart de vous le connaissez pour son livre « Le Petit Prince ».

Pour moi, je pense à lui pour son oeuvre: « Terre des Hommes ». Antoine de Saint Exupéry était un explorateur malgré lui. Dans « Terres des Hommes », il admire et médite sur notre monde vue du ciel. Un vrai chef d’œuvre à découvrir et à re-découvrir.

Je remercie ces exploratrices et explorateurs, ces poètes et ces écrivains pour m’avoir fait voyager à leur côté. J’espère moi-même pouvoir vous faire voyager et vous donner l’envie de construire vos rêves les plus fous.

Leave a Reply