was successfully added to your cart.

Panier

Bienvenue à bord de ma prochaine aventure :
traverser le lac Baïkal seule et en autonomie totale du nord au sud en février 2020. Je serai apparemment la première femme française seule à accomplir ce beau challenge. Il me tarde réellement de commencer!

Mais avant de mettre les pieds sur ce majestueux lac sibérien, je me donne 9 mois pour me préparer. Vous vous posez sûrement la question. Comment naît un projet comme celui-ci ? Et pourquoi ?
Il y a quelques années, j’ai rencontré Sylvain Tesson pendant sa tournée de presse pour son livre « Sibérie, ma chérie ». Il venait de passer 6 mois en ermite au bord du lac Baïkal. Son récit m’a transporté et j’ai su qu’un jour j’irai dans cette région mais je ne savais ni quand ni comment et ni pourquoi. À travers ma vie d’exploratrice et de photographe, j’ai découvert des lieux magiques et exceptionnels qui n’ont fait qu’accroître mon amour pour notre planète et les populations qui la peuplent. Mon cœur a toujours penché vers ces immensités blanches et froides. Depuis mon plus jeune âge, je rêve de sillonner ces lieux enchantés. Ma boussole intérieure m’attire constamment là-bas. Et ce fameux 7 janvier 2019, j’ai décidé que j’allais traverser le lac Baïkal et construire autour de cette expédition une belle histoire humaine. Ce voyage, c’est une quête personnelle pour mieux me connaître et découvrir mes limites. Mais pas seulement!
J’ai voulu apprendre de mes expériences passées et les transmettre à ma manière.

Il y trois éléments essentiels dans cette prochaine aventure : le partage, le bien-être et la découverte.
La découverte de soi, du monde et de tout ce qui nous entoure. Nous avons tous besoin de moments seuls pour se recentrer sur soi. La marche et les espaces naturels aident notre cerveau à se concentrer sur les pensées essentielles et à prendre des décisions. Le bien-être personnel pour mieux vivre chaque instant. Ma préparation mentale, physique et nutritionnelle pendant ces 9 prochains mois vont me permettre de vivre pleinement chaque moment de mon expédition et de les vivre au présent. J’aimerais aussi vous faire partager cette aventure de différentes manières. À travers les réseaux sociaux, en vous transportant dans ma préparation et mon expédition. Mais aussi en allant à la rencontre des enfants dans les écoles et les hôpitaux pour leur faire découvrir ce monde merveilleux, leur offrir du rêve et pour leur donner envie de prendre soin de notre planète. J’ai aussi ce désir de réaliser un documentaire qui pourrait lier ma propre démarche à la vie des peuples du lac Baïkal, un regard personnel pour préserver cette région si fragile en particulier, et notre planète en général. Et pourquoi pas un livre sur l’ensemble de cette histoire qui ne serait pas possible sans l’aide exceptionnelle que je reçois de mon équipe chaque jour. La machine a déjà avancé, il y a eu le tournage du film promotionnel, le test d’effort, les prises de sang, les premières séances chez le kiné et bien d’autres choses!

Alors voilà, vous savez tout! Il me tarde de vous raconter la suite.

Leave a Reply